La Fédération des ascenseurs s’est intéressée à la présidentielle 2017.

La Fédération des ascenseurs  regroupant 95% de la profession a interrogé les candidats à l’élection présidentielle 2017.

Les questions portaient sur l’accessibilité des logements et de maintien à domicile.
Un sujet qui  concerne beaucoup de Français, en général, très peu abordé par les candidats.

Pourtant  3 français sur 10 auront plus de 60 ans en 2035.

Anticiper est une des qualités demandées à un chef d’état. L’habitat doit pourvoir à cette évidence dans le but de répondre aux besoins qui se feront sentir à moyens termes. C’est un enjeu de société majeur.

Un rappel de la fédération sous forme de constat. En 2015, le taux d’équipement en ascenseur pour 100 habitants était de 0,76 en France, contre 1,57 en Italie et 2,15 en Espagne. Conséquence : « Près d’un Français sur deux vivant en logement collectif ne bénéficie pas d’ascenseur. »
L’organisation professionnelle a fait parvenir à chaque candidat, une série de questions dans un courrier qui leur a été adressé.

Si la loi de décembre 2015 relative à l’amélioration et l’adaptation au vieillissement de notre société, force est de constater un écart sinon une contradiction entre la réalité en matière d’habitat collectif et les obligations légales.